NOS CHRONIQUES

Les mycorhizes, quèsaco ?

 

Saviez-vous que les champignons pouvaient faire alliance avec les plantes pour le plus grand bien de ces dernières ?  Une mycorhize, du grec « myco » qui signifie « champignon » et « rhiza » qui veut dire « racine » est le « résultat de l'association symbiotique, appelée mycorhization, entre des champignons et les racines des plantes ». C’est une symbiose ancestrale, vieille de 450 millions d’années, que la nature a mis en place ! Ce terme est apparu en 1885 avec le botaniste Albert Bernhard Frank qui a observé ce phénomène.

 

Ce véritable « réseau » de filaments fongiques se connecte aux racines des plantes et agit comme un énorme système racinaire supplémentaire pour la plante, ce qui lui est très bénéfique ! Ce réseau de mycélium est capable d’extraire l’eau et les nutriments du sol et de les redistribuer à la plante. C’est grâce à cette contribution des champignons que la croissance de la plante est plus favorable.

 

Les bénéfices d’un apport de mycorhize sont nombreux. Non seulement la croissance de la plante est améliorée mais son développement est plus équilibré. Lorsque vous faîtes bénéfi

 

cier à vos plantes d’un traitement mycorhizien, vous pouvez être sûr qu’elles utiliseront tout le potentiel du sol. Son système racinaire est alors plus important avec une grande capacité d’absorption des nutriments du sol. La plante n’en est que plus résistante et elle a moins besoin d’apport de fertilisation.  La floraison et la production de fruits sont meilleures, ce qui n’est pas négligeable pour un jardin ornementale ou comestible ! Aussi, cette symbiose bénéfique à la plante permet de réduire ces besoins en arrosage car elle résiste mieux à la sécheresse. Les plantes bénéficiants d’une association symbiotique supportent mieux les transplantations et elles se voient mieux protéger des maladies, car les mycorhizes interagissent avec les bactéries, certains prédateurs et parasites pour protéger la plante.

 

L’avantage également, c’est que, contrairement à un engrais, les champignons mycorhizogènes sont des organismes vivants et ils soutiennent la plante pendant toute sa vie. Vous n’aurez donc qu’à en appliquer une seule fois !

 

Dans les sols dégradés comme les jardins en ville ou les terrains très cultivés ou jardinés, il est très intéressant de procéder à un apport de mycorhizes notamment pour les : arbres fruitiers, rosiers, plantes à bulbes, plantes annuelles et vivaces, arbustes d’ornements, et même pour les plantes vertes d’intérieur. Pour les légumes du potager, renseignez-vous auprès d’un professionnel car certaines n’en ont pas besoin. Vous pouvez effectuer un apport de mycorhizes lors de la plantation dans les proportions indiquées par le fabricant. Vous pouvez faire un apport directement dans votre terrain en creusant un trou pour y incorporer les mycorhizes. Veillez à ne pas abîmer les racines des plantes existantes et à arroser copieusement.

 

Maintenant que vous savez ce que sont les mycorhizes, ne tardez pas en faire bénéficier vos plantes et profitez également pour frimer un peu auprès de vos amis jardiniers !!!

Please reload

Jardiner, c’est bien, sans se blesser, c’est mieux!

2015/07/01

Le printemps : saison des bulbes et des fleurs annuelles

2014/05/01

1/1
Please reload

aménagement paysager, Québec, Charlesbourg, lac st-joseph, plans d'aménagements paysagers, paysagiste, paysagistes, Candide Villeneuve, Candide Villeneuve Paysagiste, lac beauport, paysagiste québec, qc, excavation, architecte, paysage, extérieur
aménagement paysager, Québec, Charlesbourg, lac st-joseph, plans d'aménagements paysagers, paysagiste, paysagistes, Candide Villeneuve, Candide Villeneuve Paysagiste, lac beauport, paysagiste québec, qc, excavation, architecte, paysage, extérieur