NOS CHRONIQUES

Après l'hiver vient le printemps

Chaque saison prépare la prochaine, et est tout autant nécessaire à l’évolution des espèces vivantes, que l’eau est nécessaire à la vie.  

 

Longtemps l’hiver a patienté. Depuis le dernier printemps, il se préparait pour nous apporter ses vagues de froid et ses précipitations de neige, celui-ci contribuant à sa manière à l’équilibre de la vie sur notre planète, éradiquant de ses épisodes de grand froid les virus et autres bactéries de notre environnement. Plongeant les végétaux et les animaux dans un profond état de repos bien mérité après les efforts fournis en période estivale pour se développer, se reproduire et se renforcer année après année, l’hiver apporte sous forme de neige et de glace la quantité d’eau nécessaire aux plantes pour se hâter de revenir à la vie.  

 

L’être humain quant à lui se refuse à cet état de léthargie, il apprivoise la période hivernale en déblayant la neige à l’aide de machines, en s’habillant de vêtements chauds et résistants pour affronter les forces hivernales. À l’instar de certains animaux comme la loutre, nous trouvons du plaisir à pratiquer des sports que seules permettent des conditions de neige et de froid suffisantes.  

Mais l’hiver c’est aussi un temps où tout parait ralenti. Comme il est bon de s’arrêter afin de se remettre en question ; aborder la vie d’un point de vue différent et rêver à d’autres projets qui nous animeront peut-être en été. Il est tellement enrichissant de faire jouer les rouages de son imagination lorsque l’on regarde l’étendue de neige qu’est devenu notre environnement, pour s’amuser à recréer mentalement les espaces que l’on connait si bien en été et pour en imaginer d’autres que l’on pourra créer une fois le printemps installé.  

 

Avec cette chance qui nous est offerte de regarder d’un autre point de vue ce que l’on connait si bien, libéré des contraintes de notre vision des espaces tel qu’ils sont. Il peut être magique de rêver à l’aménagement de nos zones de cultures de fleurs et de légumes, de nos espaces récréatifs ou de détente ou il fera si bon se trouver quand le temps sera venu.  

 

À l’heure où le printemps commence à reprendre ses droits, l’hiver défend ardemment ses bancs de neiges, ses ruisseaux et ses lacs gelés qu’il a mis tant d’énergie à façonner. C’est souvent le temps où la nature nous parait un peu triste. Avec sa neige salie et ses bourbiers qui apparaissent ici et là, gorgeant d’eau les sols et les rivières, nous invitant à rester au sec chez nous, arrive aussi le moment où la vision de petites feuilles vertes apparaissant timidement, de bourgeons précoces ou des premiers animaux et insectes se remettant en action nous apporte les plus grandes des petites joies.  

 

Après tout, quelle meilleure manière d’apprécier le retour de la vie autour de nous, qu’en ayant été spectateur du long sommeil de la nature durant les mois si paisibles de l’hiver ! 

 

 Joyeux printemps à tous ! 

 

Please reload

Les semences, une ressource et un patrimoine

2020/03/10

Un jardin de fruits : le réveil des papilles

2019/08/13

1/1
Please reload

aménagement paysager, Québec, Charlesbourg, lac st-joseph, plans d'aménagements paysagers, paysagiste, paysagistes, Candide Villeneuve, Candide Villeneuve Paysagiste, lac beauport, paysagiste québec, qc, excavation, architecte, paysage, extérieur
aménagement paysager, Québec, Charlesbourg, lac st-joseph, plans d'aménagements paysagers, paysagiste, paysagistes, Candide Villeneuve, Candide Villeneuve Paysagiste, lac beauport, paysagiste québec, qc, excavation, architecte, paysage, extérieur