Forêt urbaine, quels enjeux?

La notion de forêt urbaine s’inscrit souvent dans les esprits comme un espace vert géré par la collectivité, mais l’implication individuelle est tout autant importante pour ceux qui peuvent y participer, alors quels sont les atouts à créer et entretenir un couvert forestier en ville ?


Il est à noter que la majorité des personnes aiment les arbres. Nous avons tous des souvenirs d’enfance de cabanes et d’aventures, mais aussi de plaisir à déguster un fruit cueilli sur l’arbre. De par leur côté esthétique, pratique ou encore ludique, ce peuple de géants de verdure émeut petits et grands.


Annonciateurs de la belle saison avec leurs premières feuilles au printemps et grands flambeaux de couleurs chatoyantes à l’automne ils marquent le passage des saisons dans nos esprits et réchauffent le cœur de celui qui les admire. Bien utiles en été pour se promener ou se rencontrer sous leur couvert, les arbres offrent aussi quantité de jeux et de défis aux tout petits.


Si ce sont là des aspects positifs qui encouragent les collectivités et les particuliers à maintenir vivante une population d’arbres en ville, les bienfaits qui en résultent s’avèrent bien plus nombreux.


En effet avec le réchauffement et les changements climatiques que l’on connaît aujourd’hui, les bénéfices de ces bulles de verdure s’accroissent considérablement. Un effet de climatisation naturelle des espaces verts permet de limiter les hausses de chaleur dues aux matériaux inertes tels le béton, l’asphalte ou encore la pierre. C’est aussi, grâce à leurs racines, une limitation de l’érosion naturelle et une meilleure infiltration des eaux de pluie dans les sols, favorisant ainsi la vie dans la terre et évitant de surcharger les systèmes de drainage qui emportent au loin de l’eau qui serait plus utile en restant sur place. La photosynthèse quant à elle apporte une diminution de la pollution au profit d’une meilleure oxygénation de nos villes, jouant ainsi le rôle de filtre pour améliorer la qualité de l’air. C’est enfin un beau moyen de conserver une faune petite mais variée d’oiseaux ou d’animaux terrestres qui en plus d’apporter leur touche de couleur ou de son à nos vies, nous permet de rester en contact avec la nature.


L’entretien d’une forêt urbaine est bien différent de celui d’une forêt rurale, car il faut veiller à la sécurité des usagers et ainsi couper les branches ou les arbres malades et qui risquent de tomber. Cependant la nature est résiliente de par son essence même et bien que plus restreinte dans sa gestion de l’écosystème en ville elle réussira toujours à nous apporter ses bienfaits avec les moyens que nous lui laisseront.


Ainsi, encourageons-nous pour créer et entretenir ces bulles de vie. De multiples possibilités existent pour planter des arbres dans son jardin ou pour ceux qui ne le peuvent pas de participer à des chantiers collectifs dans les espaces verts communs ou les écoles, car c’est ensemble et dans un souci de cohabitation avec la nature que nous nous rapprocherons de l’équilibre indispensable à la vie.