L’herbicyclage; cette étonnante technique

Avec l’arrivée du printemps et de la réapparition de notre pelouse après l’hiver, il est temps de songer à la santé de notre gazon pour cette nouvelle saison. En effet après un bon nettoyage de la chaume et l’application d’un engrais naturel pour lui redonner de la vigueur que pouvons-nous faire pour avoir un beau gazon en bonne santé ?


Une technique qui se répand dans les municipalités comme chez les particuliers est de pratiquer l’herbicyclage. Cette pratique consiste tout simplement à réduire sa masse de travail à chaque tonte tout en économisant de l’argent et en encourageant une pelouse en bonne santé.


Quelques principes de bases doivent néanmoins être respectés pour profiter au mieux de tout ce que cette inaction peut nous rapporter. Tout d’abord, il faut faire preuve de patience et accepter l’idée que la taille idéale de notre pelouse doit être aux alentours de trois pouces. Un gazon plus haut réduit la présence de mauvaises herbes car celui-ci leur fait littéralement de l’ombre, mais permet aussi un meilleur stockage de l’eau dans les brins gardant ainsi les racines plus fortes. Au moment de la tonte quand les brins d’herbe atteignent environ quatre pouces, il suffit de s’abstenir de ramasser le produit de la tonte et de le laisser répandu sur le sol. Les brins d’herbe fraîchement coupés en petits morceaux se décomposeront en moins de 48H et fourniront un apport en azote, en phosphore et en potassium, minéraux très appréciés par la pelouse ainsi que l’humidité restituée. Il faudra cependant être attentif au moment de la tonte, celle-ci devant être réalisée sur une herbe dépourvue de rosée ou d’humidité ce qui évitera que les brins d’herbes fermentent un moment avant de se décomposer et nuisent à votre pelouse. Ensuite la tonte doit être faite avec une lame qui coupe bien ou une lame déchiqueteuse qui réduira les brins d’herbes en petits morceaux et favorisera leur rapide décomposition. Idéalement on ne coupe jamais plus d’un tiers de la longueur du brin d’herbe pour garder la pelouse en santé et les résidus petits. Autre avantage, les brins d’herbes répandus au sol vont protéger le haut des racines du soleil et réduire l’évaporation, ainsi en plus de bénéficier d’un engrais gratuit on profite d’une réduction des besoins en eau tout en ayant une pelouse plus résistante faces aux maladies et aux sécheresses.


C’est là toute la magie de l’herbicyclage, car c’est le cycle d’un brin d’herbe de croître grâce à l’apport d’un de ses prédécesseurs et de se préparer à perpétuer cette transmission aux générations futures. Nous profitons ainsi d’un cycle naturel qui économise notre temps de travail, notre impact sur l’environnement avec des engrais chimiques et notre contribution à garder une pelouse en santé tout en favorisant la présence de la faune dans nos sols et en faisant la joie de nos amis animaux et humains avec un gazon haut et doux.


Une pratique gratuite et simple pour avoir une belle pelouse accessible à tous, alors pourquoi ne pas essayer ?