Plantes grimpantes, ces acrobates!

Les plantes grimpantes sont naturellement présentes dans certains milieux naturels et jouent un rôle dans la diversité des espèces vivantes animales et végétales. De par leurs côtés esthétiques, elles s’invitent bien volontiers dans nos cours et balcons pour de multiples bonnes raisons.


L’utilisation la plus répandue est de les utiliser afin de créer un mur végétal de séparation avec le voisinage, mais aussi pour habiller un mur à la façade abîmée. Certaines méthodes de culture comme le kiwi ou le raisin exploitent les avantages d’avoir des plantes se développant en hauteur pour les guider jusqu’à réaliser des toits végétaux naturels. Limitant ainsi la pousse de végétation indésirable au sol ainsi qu’un desséchement de la terre. Cette méthode a aussi l’atout de permettre des récoltes plus faciles comme pour le kiwi ou la vigne qui s’ils sont assez haut se ramassent à hauteur d’homme.


Autour de nos habitations, les plantes grimpantes nous apportent un sentiment de cocon. L’effet de fraîcheur que procurent ces espaces privilégiés amène au calme et à la sérénité. Si l’on dispose de grands espaces on pourra jouer à fabriquer des arches pour former de vrais « couverts végétaux » rappelant la canopée en forêt. Bien implantées autour d’une pergola on peut aisément se créer un espace couvert et fermé sur certains côtés pour profiter d’une bulle régénératrice.


Selon l’espace dont vous disposez, balcon, cour intérieure ou espaces extérieurs, différents types de culture vous aideront à cultiver vos plantes voltigeuses. S’il y a possibilité de planter directement en pleine terre il suffira de procéder comme pour toutes plantes à savoir pailler au pied pour garder les racines fraîches et humides grâce à un arrosage en profondeur. Sinon vous pouvez planter avec la méthode dite d’hydroponie, culture des plantes sans terre avec un substrat végétal ou argileux placé dans un bac au sol qu’il faudra alimenter régulièrement en eau et en nutriments. L’avantage de cette méthode est qu’elle est peu salissante grâce à l’absence de terre mais un arrosage régulier est indispensable, le plus sûr étant un arrosage type goutte à goutte.


L’installation du support se fera en fonction du type de plantes que vous souhaitez intégrer. On distingue trois types de plantes grimpantes : Celles qui s’accrochent seules à l’aide de crampons comme le lierre ; D’autres dites volubiles qui se serviront de leur tige pour s’enrouler autour du support (grillage, tuteur…) ; Et enfin les plantes à palisser que l’on devra attacher soi-même au fur et à mesure de leur croissance.


On peut choisir ses plantes selon le but recherché. Par exemple la vigne vierge, la clématite, le houblon ou encore certains rosiers habilleront nos murs et clôtures avec leur verdure. Du côté gourmand on pourra planter le kiwi arctique, la vigne à raisin mais encore les pois mange-tout, les tomates cerises ou les concombres pour n’en citer que quelques-uns.


L’entretien est faible au vu de la surface cultivée mais il faut veiller à éviter le surpoids pour ne pas risquer d’abîmer les supports.


Ces belles plantes ne demandent qu’un terrain de jeu à la hauteur de leurs envies d’acrobaties, auriez-vous une petite place ?