NOS CHRONIQUES

L’herbicyclage, ça va dans le bon sens !

L’herbicyclage consiste à laisser à même le sol les résidus lors de la tonte, plutôt que de les exporter. Ce n’est ni plus ni moins que du recyclage sur place de l’herbe coupée ! Le gazon représenterait une part non négligeable de déchets organiques des déchèteries lors de la belle saison s’ils y étaient tous envoyés.  Chargement, transport, traitement : beaucoup d’énergie et de dépense pour des petits brins d’herbe ! Et quel dommage lorsque l’on sait que cette ressource peut être recyclée directement à la parcelle… Sachez que de nombreuses municipalités ont interdits la mise au bac des résidus de tonte : renseignez-vous.

 

L’herbicyclage mérite à être plus connu, car il comporte de nombreux avantages. Laissé en place, le gazon coupé agit comme un fertilisant naturel notamment par l’apport en azote, phosphore et potassium dont votre pelouse raffole ! Ainsi, le coût de l’apport d’engrais est notablement réduit. Cette méthode diminue également les besoins en arrosage car il se forme une couche qui retient l’humidité. Tout cela favorise une pelouse en meilleure santé ! Il est bon de savoir que la méthode d’herbicyclage demande à être réalisée dans de bonnes conditions pour être efficace. L’herbicyclage peut se pratiquer avec une tondeuse « standard » équipée d’une lame bien affûtée et sans le bac récolteur évidemment afin que les rognures de gazon restent sur le sol après votre passage. Certaines tondeuses sont directement équipées de lame déchiqueteuse spécialement conçue pour l’herbicyclage. L’important est de tondre plus fréquemment lors des périodes de forte croissance au printemps et en début d’automne. Les résidus de tonte seront donc plus courts et ainsi plus rapidement décomposés par les bactéries et champignons présents dans le sol. De plus, il est judicieux de prévoir les tontes lorsque la pelouse est sèche en surface afin de couper des brins de gazon secs. Si toutefois vous laissez votre gazon monter un peu trop et que se forme des amas de résidus de tonte lors de la coupe, prenez simplement le temps de les étaler sur le sol pour qu’ils se décomposent sans nuire au gazon. Soyez rassurés : avec des coupes régulières et à sec, les résidus de tonte laissés sur place ne nuisent pas du tout à l’esthétique de votre gazon car ils disparaissent très rapidement sans fermenter. Il est néfaste pour votre gazon de tondre en période de sécheresse. Enfin, sachez qu’il est préférable de maintenir une hauteur de gazon suffisante (8cm) et de tondre seulement un tiers de la hauteur à la fois.

 

En résumé, en période de croissance, il est nécessaire de sortir plus souvent la tondeuse et en même temps vous n’avez plus à consacrer de temps et d’énergie au ramassage et à l’ensachage de l’herbe tondue ! Outre le fait que cette méthode est avantageuse pour l’esthétique de votre gazon, elle est de toute évidence très écologique, les résidus de tonte étant réutilisés directement. Alors, est-ce que l’herbicyclage fait sens pour vous désormais ?

 

Please reload

Les semences, une ressource et un patrimoine

2020/03/10

Un jardin de fruits : le réveil des papilles

2019/08/13

1/1
Please reload

aménagement paysager, Québec, Charlesbourg, lac st-joseph, plans d'aménagements paysagers, paysagiste, paysagistes, Candide Villeneuve, Candide Villeneuve Paysagiste, lac beauport, paysagiste québec, qc, excavation, architecte, paysage, extérieur
aménagement paysager, Québec, Charlesbourg, lac st-joseph, plans d'aménagements paysagers, paysagiste, paysagistes, Candide Villeneuve, Candide Villeneuve Paysagiste, lac beauport, paysagiste québec, qc, excavation, architecte, paysage, extérieur